Tous nos articles sur la crise entre la Grèce et la zone euro .

Alexis Tsipras a dit non à la main tendue par Jean-Claude Juncker et la BCE.

"C'est triste mais c'est sa responsabilité."

Ce commentaire désabusé recueilli à Bruxelles après l'intervention télévisée du Premier ministre grec, dimanche 28 juin, en dit long sur l'inquiétude devant son jusqu'au-boutisme.

Alexis Tsipras s'est borné à dire qu'il avait envoyé aux pays de la zone euro une demande de prolongation du plan…