C’est une tradition. À mi-mandat, un grand jeu de chaises musicales est organisé au Parlement européen. L’attribution de l’ensemble des postes est remise en cause. Tous les président(e)s, vice-président(e)s de commission, questeurs ou coordinateurs ne quittent pas obligatoirement leurs fonctions, mais le jeu est ouvert.

À la commission de l’Industrie, Télécoms, Recherche et Énergie (Itre), le conservateur polonais Jerzy Buzek a toutes les chances de rester sur le podium, indique une source à Contexte :

"Tout le monde est assez…