Paris veut y croire. Malgré les retards, une feuille de route commune avec Berlin sur l’avenir de la zone euro est possible d’ici le Conseil des ministres franco-allemand du 19 juin et le sommet européen des 28 et 29 juin.

Pour y arriver, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, est prêt à sacrifier ses week-ends. Le samedi 9 juin, il a retrouvé son homologue d’outre-Rhin, Olaf Scholz, à Paris pour un séminaire…