Même devenu président de la République, Emmanuel Macron n’a pas changé de style de discours.

Son intervention devant le Congrès réuni à Versailles, lundi 3 juillet, ressemblait à s’y méprendre à ceux qu’il prononçait dans ses meetings, l’enthousiasme de l’auditoire en moins. Même le député LRM (ex-écolo) François-Michel Lambert l’a reconnu.

« Effectivement, il y avait des redites », a-t-il déclaré, avant de nuancer qu’à Versailles, il ne parlait « pas seulement aux Français, mais aussi…