Le collège des commissaires a approuvé, mardi 25 octobre, ses axes de travail pour l’année 2017. La Commission fait toujours dans la sobriété en maintenant un principe : peu de textes, mais à forte valeur ajoutée pour l’économie européenne. Le détail des dossiers qui passeront aux oubliettes dans le cadre du programme « mieux légiférer » figure aux annexes IV et V du texte. Le document a été présenté au Parlement européen dans la foulée. Ce qui n’a pas manqué…