Lorsqu’il le présente devant le Sénat, un ministre assiste toujours impuissant à la réécriture de son texte – puisque depuis 2014, le palais du Luxembourg est le bastion de l’opposition parlementaire. Le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, n’a pas dérogé à la règle, bien que son projet de loi baptisé « Engagement et proximité » soit un quasi copié-collé de propositions sénatoriales antérieures (relire notre analyse).

Bouchées quadruples

Du 8 au 17 octobre, les sénateurs ont entrepris, sur…