Le rectificatif est énorme. Jusqu’au jeudi 5 décembre, l’entreprise Atos – pilotée encore récemment par le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton – indiquait avoir dépensé moins de 50 000 euros en 2018 pour son lobbying auprès des institutions européennes.

Atos nous a contacté après publication de l’article. Ils ont souhaité préciser que l’augmentation du budget vient du fait que le salaire des collaborateurs de l’entreprise n’avait pas été valorisé. Les équivalents temps plein (ETP) en…