Le bras de fer entre majorité et opposition, sur la réforme du règlement de l’Assemblée, a tourné à l’affrontement et à la crise politique, mardi 28 mai dans la soirée.

À l’issue de trois heures de débats sur l’article 8, relatif à la durée des discussions générales, une tentative de compromis a échoué, provoquant de vives tensions dans l’hémicycle. L’étincelle est venue du refus du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, de lever…