Comme à l’Assemblée nationale, l’hémicycle du palais du Luxembourg est désert, hormis lors des questions d’actualité le mercredi. Les salles de commissions sont également vides, puisque les sénateurs confinés tiennent désormais leurs réunions en visioconférence ou audioconférence. Quasiment toutes les commissions ainsi que les groupes politiques ont créé des groupes WhatsApp pour faciliter la communication interne. Car les sujets à traiter ne manquent pas.

Affaires économiques

La commission a déjà auditionné Bruno Le Maire, ministre de l…