Les sénateurs ont choisi de faire échouer la réforme constitutionnelle, à laquelle ils sont hostiles depuis le départ. Lors de l'examen en commission des Lois, mercredi 9 mars, ils ont adopté un amendement qui réserve la déchéance de nationalité aux seuls binationaux, refusant la possibilité de créer des apatrides.

Le casus belli de la déchéance pour tous

Une position jugée inacceptable à l'Assemblée nationale, où les députés de la majorité se sont battus pour imposer cette "déchéance pour tous".

"La…