La nouvelle est venue des Pays-Bas, dans la soirée, lundi 23 juin.

L’allié du Front national,  le dirigeant du Parti de la Liberté (PVV) Geert Wilders a annoncé qu’il ne serait pas possible de former un groupe politique au Parlement européen d’ici la date butoir, fixée au lendemain.

Personnage incontrôlable

Le populiste néerlandais a expliqué cet échec par son refus de s’allier avec les quatre députés du Parti du Congrès polonais (KNP).

La réputation de son président Janusz Korwin-Mikke est trop sulfureuse…