Contexte
Publicité

Cet article est exceptionnellement en accès libre. Lancez votre essai gratuit d’un mois pour découvrir le reste de nos contenus !

Les cocktails de Contexte pour rafraîchir votre été politique

03 août 2018 à 7 h 00 — La rédaction

En haut de la montagne de dossiers laissés en suspens, allongée face à l’océan de questions posées par cette rentrée politique qui s’annonce surchargée, la rédaction de Contexte est partie décompresser en laissant quelques-unes de ses recettes fétiches. Très bel été à tous. Rendez-vous le 21 août.

Le Brexit Mary

Les ingrédients
  • 3 cl de gin
  • Un zeste d’orange amère 
  • Une larme de commissaire européen 
  • Trois bonnes cuillerées de mauvaise foi
La recette

N’attendez pas la recette : la rédaction de Contexte la cherche sans succès depuis deux ans. Ne préparez rien, mélangez tout dans la précipitation et partez en courant avant que les clients ne commencent à boire.

L'avis de notre spécialiste

« Imbuvable, sauf si vous vous appelez Boris Johnson et qu’il n’y a plus rien d’autre à consommer dans la voiture bar de l’Eurostar. »

Le CMP on the beach

Les ingrédients
  • Exactement 3 cl de curaçao de la réserve de François de Rugy
  • Exactement 3 cl de vin de porto offert par Gérard Larcher
  • Une pincée d’amendements irrecevables
  • Pas mal de jus de cerveau parlementaire
La recette

Mélangez les ingrédients et laissez-les macérer plusieurs heures en soirée dans une pièce surchauffée. Si le résultat ne vous plaît pas, recommencez sans le porto : c’est toujours l’Assemblée qui a le dernier mot.

L'avis de notre spécialiste

« Bien dosé, ce cocktail a un goût d’entente républicaine très agréable. Mais en cas de pression gouvernementale, il peut tourner au vinaigre. »

Le réforme constit’

Les ingrédients
  • 2 cl de Chartreuse (de préférence une vieille cuvée)
  • Une canette de coca zéro
  • Une larme de vin corse
  • On peut saupoudrer de droit parlementaire pilé
La recette

Laissez macérer longtemps. Vous pouvez secouer un peu de temps en temps. Dans ce cas, n’hésitez surtout pas à jeter l’excédent de mousse au moment de l’ouverture des débats.

Si vous trouvez des grumeaux, gardez-les, ils entrent dans la recette d’un autre cocktail « le loi organique ».

L'avis de notre spécialiste

« À faire déguster par un public averti. Son goût très marqué de grands concepts et de rédactions sibyllines ne convient pas à tous les palais. »

Le rejet de mandat en plénière

Les ingrédients
  • 5 cl de vermouth italien
  • 5 cl de Campari
  • 5 cl de soda
  • Deux rondelles de lobbying
  • Un zeste de campagne d’emailing
  • 40 pincées de voix d’écart
La recette

Veillez à bien verser les ingrédients dans l’ordre de la recette. Mélangez. Il se peut que ce cocktail soit resservi le 12 septembre.

L'avis de notre spécialiste

« Ce cocktail, également connu sous le nom opportun d’“Americano”, laisse une pointe d’amertume en bouche. »

L’EPR

Les ingrédients
  • Ingrédient top secret n° 1
  • Ingrédient top secret n° 2
  • Ingrédient top secret n° 3
  • Une paille, phosphorescente
La recette

Inspiré d’un cocktail star des années 1970, l’EPR va conquérir les cartes d’autres établissements… C’est ce que prétend votre barman russe, Edeev, qui garde secrète la recette. Personne n’aurait goûté le fameux breuvage. Des « carabistouilles », selon Edeev, qui assure en avoir réussi un, une fois, pour un touriste chinois.

L'avis de notre spécialiste

« Points faibles : hors de prix, nécessite des heures de préparation. Point fort : réduction accordée si commandé avec le Fessenheim. Élu cocktail de l’année par la CGT. »

Le Nord Stream

Les ingrédients
  • 3 cl de schnaps
  • 3 cl de vodka
  • Deux cuillères de bitter américain
  • La rasade de gin du pilier de bar local, Jean-Claude
  • Une pincée d’énervement polonais
La recette

Idéalement, ce cocktail est préparé par un ancien chancelier allemand. Se consomme avec deux pailles.

L'avis de notre spécialiste

« Non recommandé. Sa forte teneur alcoolique déclenche fréquemment des bagarres de bar. »

Le dernière-chance

Les ingrédients
  • Deux traits d’Angostura et une écorce d’orange pour l’amertume
  • Du bourbon pour détendre l’atmosphère
  • Beaucoup d’incompréhension
  • Des intérêts contraires
La recette

Attention, niveau expert. Veillez à bien choisir le bourbon. Dans une négociation bien tendue, il donnera la rondeur nécessaire et évitera aux protagonistes de terminer au petit matin.

L'avis de notre spécialiste

« On ne le boit pas tous les quatre matins – enfin soirs ! Préparé avec conviction, ce cocktail à l’ancienne peut faire des miracles. Il pourrait servir au ministre des Transports autrichien. Assez fan des vieilles méthodes, il a proposé d’organiser un conclave à quatre États pour débloquer les négociations du paquet routier. »

Contrairement à l’humour, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.