La consigne a été explicite. Et transmise directement par Aurélien Rousseau, directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, lors d’une des premières réunions de ses homologues à Matignon au mois de juin. Un soin tout particulier doit être porté au recrutement des conseillers parlementaires. « Ils ne doivent pas seulement jouer le rôle des conseillers politiques mais constituer de bons techniciens législatifs, connaissant finement le fonctionnement de l’Assemblée, le droit parlementaire, la légistique et qui ont, si possible, de l’expérience » ,…