Recherche

Logo Contexte

Compte

Les débuts de la XVe législature (jour 3) : La nouvelle Assemblée sort du brouillard

La morphologie de l’hémicycle se dessine, avec une stabilisation des groupes d’opposition, à droite comme à gauche. Le conservatisme l’a emporté, avec un maintien en vue des présidents des groupes LR et PS.

Édition Pouvoirs
Samuel Le Goff
22 juin 2017 à 8h00
— © Frank Schlulenberg

À lire également

Les débuts de la XVe législature (jour 2) : L’opposition dans les sables mouvants
Républicains, socialistes et gauche radicale peinent à se structurer face à La République en marche, alors que les postes qu’ils ont à se répartir sont bien maigres. Les résultats de ces tractations et le contour des groupes politiques décideront de la physionomie de l’Assemblée pour les cinq ans à venir.
Les débuts de la XVe législature (jour 1) : Démarrage en douceur
Le lendemain de l’élection a été calme et les députés ne se sont pas précipités à Paris. L’heure est plutôt au bilan, entre les battus qui continuent de vider leur bureau et les miraculés, qui n’en reviennent pas de s’en être sortis.
Les débuts de la XVe législature (Jour 0) : le calme avant la tempête
La semaine de l’entre-deux tours était celle de l’attente de l’onde de choc d’un tsunami : près de 500 nouveaux élus arrivent au Palais-Bourbon lundi 19 juin et dans les jours suivants. Si le dispositif d’accueil administratif est en place, tout reste à faire pour intégrer les élus et en faire des parlementaires accomplis.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Découvrez notre édition Pouvoirs pendant 15 jours, c’est gratuit et sans engagement !
Profitez de Contexte pendant 15 jours

Cet article est réservé aux abonnés de l’édition Pouvoirs.