Chez les députés LR, le malaise est perceptible. Les élus de base, ceux qui ne sont pas ténors du parti, ont peu d'espoir d'entrer au gouvernement et n'apparaissent pas beaucoup dans les médias, s'inquiètent de la place que leur réserve le dispositif institutionnel français.

Ces élus, qui s'investissent surtout dans le travail parlementaire, regardent passer à vitesse accélérée des projets de loi de plus en plus obèses, sur lesquels ils n'ont que peu de prise.

Le malaise du Parlement

Un…