Les nouveaux députés n’ont pour l’instant pas touché aux règles qui régissent le Palais-Bourbon. La procédure reste inchangée et aucun incident ni vice de forme à signaler.

« Je ne vois pas de différence sur la production et le travail, par rapport à la précédente législature », constate Yves Daniel, député PS de 2012 à 2017 et réélu sous l’étiquette LRM en 2017.

Aucun changement à signaler non plus dans les commissions dont les présidents sont de nouveau élus…