En novembre, les députés La République en marche faisaient leur rapport d’étonnement sur leur premier marathon budgétaire. Dans Les Échos, ils exprimaient leur critique sur la procédure en vigueur :

« Il est clair que nous ne faisons pas le meilleur usage du temps en consacrant 70 jours – et nuits – d’affilée à travailler sur le budget, et en ne réservant qu’un après-midi au printemps pour en contrôler le résultat. »

Une première expérimentation

Ce 17 avril, les commissaires aux finances…