Les deux visages du gouvernement sur l’encadrement des cabinets de conseil

À l’Assemblée nationale, l’exécutif a largement réduit la portée de la proposition de loi sénatoriale renforçant les obligations de transparence. Dans les faits, c’est une reprise en main drastique du recours aux cabinets de conseil qu’il opère depuis la circulaire prise par Jean Castex en 2022.

Édition Pouvoirs
Pierre Duquesne
02 février 2024 à 8h00
Les deux rapporteurs Nicolas Sansu (PCF) et Bruno Millienne (Modem), à gauche, ont souvent pris des positions divergentes sur ce texte transpartisan.
Les deux rapporteurs Nicolas Sansu (PCF) et Bruno Millienne (Modem), à gauche, ont souvent pris des positions divergentes sur ce texte transpartisan. — © Xose Bouzas / Hans Lucas

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire