Les élections de mai 2019 menacent l’unité de la droite européenne

Le processus de désignation de la tête de liste est lancé. Mais le Parti populaire européen est tiraillé entre sa volonté de maintenir son hégémonie et les cassures idéologiques. Le Premier ministre hongrois est au centre de l’attention.

Édition Pouvoirs
Jean-Sébastien Lefebvre (Bureau de Bruxelles) avec Loreline Merelle
11 septembre 2018 à 8h00
Début d’une séquence à très hauts risques pour la droite européenne — “"Achtung Minen"” by LeonIngul is licensed under CC BY 2.0

À lire également

Élections européennes : les 500 candidats à suivre dans 10 pays de l’UE

Contexte a épluché les listes de candidats au scrutin du 26 mai dans 10 pays de l’Union. Ces derniers ont été choisis en fonction de leur taille et de leur poids politique. Les noms publiés sont ceux des prétendants au poste de député qui ont de très fortes chances d’être élus, selon les sondages agrégés du Parlement européen. Des biographies enrichissent ce trombinoscope, qui sera complété et mis à jour jusqu’à l’élection. 

Le grand chamboule-tout 2019 de l’Union européenne

La quasi-totalité des acteurs clés des institutions européennes va changer en 2019. Chacune de ces nominations doit suivre une procédure particulière. Et un équilibre général doit être trouvé entre les différents groupes géographiques d’États ainsi que les principaux partis politiques européens, auquel s’ajoute le respect d’un minimum de parité. Contexte vous propose une visite guidée du processus avec la liste des principaux prétendants pour chaque fonction.

Dara Murphy : l’homme derrière la campagne du PPE

Ce député irlandais de 48 ans est le directeur de campagne du Parti populaire européen pour les élections européennes de 2019. Un poste clef pour une formation qui aspire à garder le pouvoir, au Parlement comme à la Commission.

Les élections européennes, un marathon d’un an 

Le vote des citoyens le 26 mai ne sera qu’une étape dans le renouvellement des dirigeants européens. Plusieurs mois de tractations, en amont et après cette date, seront nécessaires pour aboutir au résultat final. Contexte détaille le calendrier de l’année à venir.

Se représentera, se représentera pas ? Le choix des 74 députés français du Parlement européen

Les listes ne seront officiellement déposées qu'entre le 21 avril et le 2 mai 2019 mais certains partis ou élus ont déjà fait leur choix. Pour s’y retrouver, Contexte fait l’état des lieux dans une infographie qui sera mise à jour régulièrement.

Le Parti populaire, la forteresse du Parlement européen

La première force politique de l’hémicycle entend bien le rester après 2019. De tous les groupes, il apparaît comme le moins menacé par les turbulences du continent. Mais un lent virage à droite peut modifier cet équilibre.

La gauche européenne au bord du gouffre

Dix-huit mois avant le scrutin européen, les sociaux-démocrates se réunissent pour leur conseil annuel. Après leurs multiples défaites électorales nationales, la poussée d'Emmanuel Macron et une gauche radicale parfois tentée par l'euroscepticisme, l'entreprise de reconstruction d'une doctrine et d'une identité collective est immense.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire