La Commission de Jean-Claude Juncker vit sa dernière année. Plus question pour elle de présenter de textes majeurs. Il s’agit surtout de boucler ceux qui sont déjà dans les tuyaux. Plus de 200 propositions législatives sont encore en discussion entre le Parlement et les États. De quoi s’occuper d’ici les élections européennes de mai 2019.

En parallèle, le monde politique se prépare à une longue séquence, dont le scrutin ne sera qu’une étape parmi d’autres…