Les élections européennes, un marathon d’un an 

Le vote des citoyens le 26 mai ne sera qu’une étape dans le renouvellement des dirigeants européens. Plusieurs mois de tractations, en amont et après cette date, seront nécessaires pour aboutir au résultat final. Contexte détaille le calendrier de l’année à venir.

Édition Pouvoirs
Jean-Sébastien Lefebvre (bureau de Bruxelles)
07 novembre 2018 à 7h00
Les élections européennes, un marathon d'un an — JULIAN MASON / Flickr

À lire également

Élections européennes : les 500 candidats à suivre dans 10 pays de l’UE

Contexte a épluché les listes de candidats au scrutin du 26 mai dans 10 pays de l’Union. Ces derniers ont été choisis en fonction de leur taille et de leur poids politique. Les noms publiés sont ceux des prétendants au poste de député qui ont de très fortes chances d’être élus, selon les sondages agrégés du Parlement européen. Des biographies enrichissent ce trombinoscope, qui sera complété et mis à jour jusqu’à l’élection. 

L'UE veut protéger ses élections des fake news et des cyberattaques, mais avance en ordre dispersé

À trois mois des européennes, les Vingt-Sept craignent des tentatives de déstabilisation, mais les efforts pour coordonner la riposte sont encore balbutiants, et reposent sur les autorités nationales existantes.

Le grand chamboule-tout 2019 de l’Union européenne

La quasi-totalité des acteurs clés des institutions européennes va changer en 2019. Chacune de ces nominations doit suivre une procédure particulière. Et un équilibre général doit être trouvé entre les différents groupes géographiques d’États ainsi que les principaux partis politiques européens, auquel s’ajoute le respect d’un minimum de parité. Contexte vous propose une visite guidée du processus avec la liste des principaux prétendants pour chaque fonction.

Avec Katarina Barley tête de liste aux européennes, le SPD allemand mise sur une néophyte

L’actuelle ministre fédérale de la Justice, également citoyenne britannique, s’est fait tirer l’oreille avant d’accepter la tête de liste. Elle joue la carte sociale, avec la revendication d’un Smic européen.

France - Europe : l’agenda politique du premier semestre 2019

C’est peu dire que le calendrier des six prochains mois est mouvant à Paris et à Bruxelles. En France, le gouvernement a modifié son plan d’action avec le débat national. À Bruxelles, le Parlement européen essaie de boucler à cent à l’heure la multitude de textes sur la table d’ici les élections européennes. Le tout sur fond de Brexit. L’agenda de Contexte Pouvoirs peut facilement être intégré au vôtre.

En marche débarque (enfin) dans l’Europe réelle

Invités au congrès de l’ADLE, les représentants d’En marche ont annoncé une « coalition » en vue des élections européennes. L’aboutissement d’un cheminement du parti macroniste, de la tentation de l’hégémonie à la prise en compte de la réalité des partis européens, plus solides qu’il n’y paraît.

Commission, Conseil, BCE, Parlement, diplomatie… à Bruxelles, le grand marchandage des présidences a commencé

Cinq institutions vont changer de tête en 2019. Les stratégies ainsi que les jeux de pouvoirs et d’alliances entre les capitales et les grandes familles politiques européennes ont débuté, dans la plus totale opacité.

Les élections de mai 2019 menacent l’unité de la droite européenne

Le processus de désignation de la tête de liste est lancé. Mais le Parti populaire européen est tiraillé entre sa volonté de maintenir son hégémonie et les cassures idéologiques. Le Premier ministre hongrois est au centre de l’attention.

Comment s’imposer au Parlement européen ? Le casse-tête de La République en marche

Le parti présidentiel tergiverse encore sur la stratégie à suivre pour agglomérer autour de lui des soutiens venus de tout le continent. Au Parlement européen à Strasbourg, le 17 avril, seule l’ADLE a répondu sans ambiguïté à la main tendue d’Emmanuel Macron.  

La gauche européenne au bord du gouffre

Dix-huit mois avant le scrutin européen, les sociaux-démocrates se réunissent pour leur conseil annuel. Après leurs multiples défaites électorales nationales, la poussée d'Emmanuel Macron et une gauche radicale parfois tentée par l'euroscepticisme, l'entreprise de reconstruction d'une doctrine et d'une identité collective est immense.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire