Le 21 mars 2018, Pierre Moscovici propose d’imposer les géants de l’économie numérique. Une mesure phare a retenu l’attention : un taux d’imposition temporaire de 3 % s’appliquerait aux revenus publicitaires.

Conformément aux règles établies, ce chiffre de « 3 % » s’appuie sur une analyse d’impact de 161 pages, élaborée pendant la phase dite « préparatoire » de la législation. On y trouve le détail des différentes options politiques que la Commission liste, mais aussi leurs supposées incidences à…