Quelques dizaines de parlementaires LR, menés par Christian Jacob et Daniel Fasquelle, refusent d’abandonner leurs mandats locaux. Ils ne veulent « rien lâcher » et sont prêts à tous les stratagèmes pour repousser l’échéance, malgré la prise de position claire de François Fillon en faveur du non-cumul des mandats.

Cette fronde, qui concerne surtout les députés « de base », est un test sur la capacité du candidat LR à la présidentielle à imposer son autorité sans pour autant susciter la rancœur…