Le grand débat lancé par Emmanuel Macron à la suite de la crise des Gilets jaunes laisse les parlementaires en dehors d’un dispositif qu’ils ne souhaitent pas intégrer.

Députés et sénateurs estiment qu’ils auront un rôle à jouer après la fin de la consultation. Ils veulent donc garder leur liberté et ne pas être liés par des prises de position publiques quand il faudra débattre et voter les lois proposées par le gouvernement.

Les parlementaires de la…