La taxation des superprofits

C’est LE sujet que la gauche compte placer au centre des débats. Alors qu’Emmanuel Macron et Bruno Le Maire ont exprimé un refus clair de taxer les profits exceptionnels des énergéticiens et des gros transporteurs, les députés Nupes comptent bien s’unir pour tenter de faire adopter leur initiative. L’amendement proposé cet été lors de l’examen du projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2022 sera de nouveau déposé tel quel par la gauche, avec l’espoir de…