Le président américain a signé, le 2 juin, un projet de loi qui limite la capacité de la National Security Agency (NSA) de recueillir en vrac les données des communications des citoyens. Ayant planché sur ce projet pendant deux ans, Washington présente aujourd’hui sa réponse aux révélations de 2013 de l’ex-collaborateur de la NSA Edward Snowden. Désormais, la NSA doit mieux cibler ses demandes d’accès à des données de télécommunications. Les contrôles judiciaires sur le processus ont été renforcés. Le…