"La nécessaire régionalisation du pays n’est pas allée jusqu’au bout". Ainsi débute le recueil des propositions adressées par Régions de France aux candidats à l’élection présidentielle, présenté le 8 février.

Le président de l’association, Philippe Richert (LR), ne veut pas renverser la table.

"Nous ne souhaitons pas un nouveau grand soir de la décentralisation. Nous voulons simplement poursuivre dans la même direction. […] Des évolutions considérables ont eu lieu ces deux, trois dernières années."

S’inscrire dans la continuité, donc. Ce…