« En deux ou trois mois, j’ai autant entendu parler de standardisation que ces trois dernières années », lâche un spécialiste du sujet.

Depuis quelques semaines, ce terme revient en effet fréquemment dans les discours et les écrits de la Commission européenne. On le retrouve en particulier dans la nouvelle stratégie industrielle, publiée par l’exécutif début mai. La normalisation y est en effet décrite comme un moyen d’assurer l’autonomie stratégique du continent, en définissant les caractéristiques techniques des produits qui…