Après d’intenses négociations, un compromis a été trouvé, le 24 mai 2016, entre les six principaux groupes politiques du Parlement européen sur le mandat de la future commission d’enquête sur l’évasion et l’optimisation fiscales et le blanchiment d’argent.

Elle succédera à ses deux grandes sœurs, les commissions spéciales Taxe 1 et Taxe 2, mises en place successivement au lendemain des révélations du LuxLeaks, à l’automne 2014. La seconde arrivera à échéance au mois de…