Réunis à Bruxelles le 25 novembre, les 28 ministres européens de la culture continuent d’avoir une vision plutôt divergente de l’avenir numérique. Alors que la France, par la voix de Fleur Pellerin, a notamment plaidé auprès de ses homologues pour la « neutralité des supports » entre livres numériques et livres traditionnels – notamment sur le plan fiscal – une douzaine de pays y étaient plutôt opposés. Pour rappel, la France, l’Allemagne et le Luxembourg, qui pratiquent des taux de…