Une révolution ? La question se pose. Le nouveau locataire du Quai d'Orsay n'est pas "ministre des Affaires étrangères et européennes" mais "ministre de l'Europe et des Affaires étrangères". Ce ne sont que quelques mots, mais qui veulent dire beaucoup. Avec ce choix, le nouveau Président confirme son souhait de faire de l'Union européenne l'une des priorités de son mandat.

"Ce titre n'est pas que symbolique", lâche une source diplomatique.

"L'idée d'Emmanuel Macron est bien de recentrer la politique étrangère…