Cette métaphore, suggérée par un conseiller ministériel, a le mérite de la clarté : « Le mammouth avance, même en pleine tempête. » Comprendre : les négociations au Conseil de l’Union européenne continuent de suivre leur cours, cahin-caha, en dépit des développements du conflit en Ukraine, qui écrasent le reste de l’actualité depuis le 24 février et monopolisent l’attention des chefs d’État et de gouvernement.

Certes, la défense européenne a fait une remontée spectaculaire dans l’échelle des priorités du moment,…