« C’est la seule manière de faire bouger le gouvernement depuis 2017 : la une du Parisien est 25 fois plus efficace que les plans de rendez-vous infinis de nos confrères de Boury », assène un communicant passé par un cabinet ministériel. Ce dernier est en poste dans une agence « 360 », le surnom que donnent les initiés aux agences qui proposent des prestations de communication « corporate », relations presse, communication de crise, communication judiciaire et financière, conseil…