Si les députés avaient été impliqués dans la préparation de la loi travail, "nous n’en serions pas là". Devant la presse parlementaire, mercredi 6 avril, la présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale parle clair, comme à son habitude.

Porte fermée

Alors que sa commission examine le projet de loi porté par Myriam El-Khomri depuis le 4 avril, Catherine Lemorton évoque une « ambiance » particulière, qui rend les travaux « amusants à observer », « un…