Lois de programmation, pièges à millions

Entre les lois de programmation déjà votées et celles réclamées, une importante partie du budget est susceptible d’être cadrée jusqu’à la fin du quinquennat. Si Bercy tente de mettre le holà, les ministres et secteurs concernés y voient de nombreux avantages. Mais l’exercice peut vite tourner au piège parlementaire.
Éditions Pouvoirs , Transports , Santé
Camille Selosse, Diane de Fortanier avec Aurélie Franc
20 juillet 2023 à 8h00
Temps long — Jon Tyson

À lire également

Loi de programmation : Clément Beaune cherche sa voie

Le ministre des Transports essaie de trouver un chemin parlementaire afin de faire voter une loi de programmation des infrastructures. Les groupes politiques y sont favorables mais demandent des gages. Le passage apparaît étroit et nécessitera de franchir un obstacle de taille : Bercy.

Thomas Cazenave (Comptes publics) : un techno sympa pour serrer la vis budgétaire

Le député girondin de 45 ans est un fin connaisseur de Bercy et du fonctionnement de l’administration. Il hérite du portefeuille des comptes publics en pleine préparation d’un budget de « désendettement ». Ses bonnes relations avec les associations d’élus, tissées à la délégation aux collectivités, ne pourront que lui servir.

La majorité cherche sa religion sur le financement de la transition écologique

Un an après l’installation du Secrétariat général à la planification écologique, Emmanuel Macron doit encore démontrer que son action en faveur du climat est concrète et réaliste. Autour de lui, certains le poussent à annoncer des mesures financières substantielles lors du conseil de planification écologique prévu le 5 juillet. L’occasion de répondre aux conclusions du rapport de Jean Pisani-Ferry et de Selma Mahfouz, publié en mai dernier.

Second quinquennat Macron : quel train de mesures pour les transports ?

Financement des infrastructures, décarbonation, logistique ou billettique : les besoins ne manquent pas dans le secteur des transports. Mais la manière d’y répondre ne fait pas consensus. Faut-il une « LOM 2 », une loi de programmation, une grande loi écologie ? La prise de parole de la Première ministre à l’occasion de la remise du rapport du COI, attendue avant la fin du mois de février, pourrait apporter de premières réponses.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire