L'Union européenne n'est toujours pas en mesure d'attirer les capitaux privés pour financer ses investissements stratégiques et faire face aux défis auxquels elle est confrontée.

Ce constat a été dressé, jeudi 14 janvier, par Werner Hoyer, le patron de la Banque européenne d'investissements (BEI), la banque de l'UE chargée de mettre en œuvre le plan Juncker de soutien à l'investissement .

« Les assureurs et les gestionnaires des fonds de pension ont énormément de liquidités qu'ils ne savent pas ou…