Dans son bureau – quelque part à mi-chemin entre le Parlement et la Commission européenne – Gerhard Huemer brandit fièrement un document. Il contient une sélection des réussites de l’UEAPME (Union européenne de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises).

On y retrouve des dossiers variés, du « plan Juncker » (il contient un volet dédié aux PME), aux fonds structurels (dont la paperasse a été réduite), en passant par la directive sur le temps de travail (plus flexible pour les petites…