"Les États doivent partager toutes les informations sur le terrorisme avec Europol, systématiquement et sans retard."

Cette exigence a été formulée par les dirigeants européens à l'issue d'un sommet extraordinaire le 21 septembre 2001. Quinze années ont passé. Les islamistes ont ensanglanté Madrid, Londres, Paris, Bruxelles et, à nouveau, l'utilité de l'Union européenne et sa capacité à réagir sont interrogées.

"Êtes-vous vraiment sérieux cette fois-ci ?"

Rarement le ton n'avait été aussi dur entre la presse et les représentants des…