Les choses n’ont pas traîné. Jeudi 26 septembre, la Gauche unitaire européenne a publié un document de position esquissant des pistes de réforme pour la procédure d’évaluation des conflits d’intérêts des commissaires européens désignés.

L’exercice vient pourtant à peine de se terminer, avec un vote à bulletin secret qui a abouti à un coup de théâtre : les candidats hongrois et roumain ont été rejetés (lire notre article). Ils n’ont pas convaincu les députés de l…