ESMA, l’autorité européenne des marchés financiers, réfléchi à de nouvelles évaluations quantitatives afin de déterminer si les entreprises énergétiques devraient être considérées comme des entités financières, et donc soumises aux règles qui ne s’appliquent normalement qu’aux sociétés de ce type, selon une source européenne spécialisée dans l’échange d’énergie.

L’évaluation viserait les parts de marché des entreprises et différencierait les échanges selon les risques commerciaux, a-t-il annoncé. “[ESMA] veut savoir si l’échange est une couverture ou de la spéculation”, a indiqué…