La décision prise par le gouvernement hongrois de suspendre le règlement de Dublin sur les demandeurs d’asile sans en prévenir ni le Conseil ni la Commission a jeté un froid. A fortiori à la veille d'un sommet européen dont une partie de la discussion sera précisément consacrée aux migrations et alors que le chaos est dénoncé par des ONG aux frontières de l'UE.
La Commission a réagi tout de suite demandant à la Hongrie de « s’expliquer » sur cette…