S’il ne fallait en retenir qu’un seul, ce serait le revenu universel d’existence. Sans doute grâce à Nicolas Matyjasik, « mécanicien en chef du projet de Benoît Hamon », selon les mots du porte-parole de campagne et député Régis Juanico, ce sujet a été le thème de la primaire de la gauche.

Aucune jalousie dans l’équipe sans organigramme à l’égard de ce relatif nouveau venu, passé ni par l’Unef, ni par le Mouvement des jeunes socialistes…