Si Marine Le Pen dispose désormais d'un siège à la conférence des présidents de groupes politiques au Parlement européen, elle est encore reléguée au fond de la salle. Les eurodéputés rechignent en effet à faire de la place à l'ENL, le nouveau groupe d’extrême droite de l'Europe des Nations et des Libertés, constitué le 15 juin 2015.

Ainsi, à l’ouverture de la conférence extraordinaire des présidents consacré à la Grèce, le lundi  29 juin, le président du Parlement Martin Schulz…