Chefs de formations politiques, députés influents, responsables de lobbys, experts, ils arpentent les coulisses des institutions européennes et tentent d’influencer leurs décisions, mais leur notoriété peine à franchir la frontière franco-belge. Pour casser cette barrière, Contexte va à leur rencontre.

Pourquoi avez-vous fondé Corporate Observatory Europe, il y a 20 ans ?

Au début des années 1990, je travaillais pour une ONG environnementale à Amsterdam. Nous nous sommes rendu compte que la législation qui arrivait de Bruxelles nous impactait directement…