Après avoir annoncé la composition de son gouvernement ultraminoritaire (34 libéraux sur un total de 179 députés), Lars Løkke Rasmussen a esquissé, le 28 juin, les grandes lignes de sa politique européenne. Conformément à l’accord conclu par son parti avec quatre autres formations, en mars dernier, un référendum aura bien lieu pour décider si, oui ou non, le royaume du Danemark participera davantage à la coopération européenne en matière de police et de justice. Mais la consultation se tiendra «…