« Un message clair pour l’Europe ! ». « Le signal d’une Italie qui revient dans le jeu européen ! ». Les éléments de langage que véhicule le Parti démocrate italien au sujet de la nomination de « son » commissaire à l’Économie, Paolo Gentiloni, sont limpides. Finis les excès et l’extrémisme de la Ligue. Retour aux choses sérieuses.

« Il est calme, modéré, avec une approche sensée des problèmes », insiste un cadre du Parti démocrate italien. Comme un portrait à l’envers de Matteo…