Enfin ! Après une longue période sur le banc de touche, les Verts vont entrer dans la cour des grands.

Voilà des années que la cinquième formation du Parlement européen (52 élus, à égalité avec l’extrême gauche) cherche à se présenter comme une alternative pro-européenne compétente.

Durant ces dernières mandatures, ses membres entretenaient une relation ambiguë avec la « grande coalition », cette alliance composée des Socialistes & Démocrates (S&D), des conservateurs du Parti populaire européen (PPE) et des centristes de l…