L’Union européenne est une machine d’où sortent des compromis. Au Parlement, ils constituent l’essentiel du quotidien des 705 eurodéputés élus à la proportionnelle : compromis entre familles politiques, entre délégations nationales au sein de chaque groupe, et souvent même entre compatriotes d’une même délégation.

Aussi, au lendemain des élections législatives de juin, le coup de tonnerre d’un Palais-Bourbon sans majorité n’a pas ému la bulle européenne. Plusieurs eurodéputés français, de droite , de gauche et du centre , ont même…