La dernière ligne droite. C’est cette semaine, d’ici au 30 avril, que les États membres doivent présenter officiellement à la Commission européenne leur « plan pour la reprise et la résilience ». Ces documents, qui font depuis des mois l’objet d’une préparation intense entre l’exécutif européen et les capitales, doivent permettre à ces dernières d’accéder aux 750 milliards d’euros du plan de relance européen. 40 milliards sont destinés à la France.

Chez les Vingt-Sept, la suite de la procédure est…