Planification écologique : l’exécutif cesse enfin d’être plan-plan

Lors d’un Conseil national de la transition écologique (CNTE), ouvert par Élisabeth Borne le 12 juillet au ministère du même nom, Christophe Béchu a confirmé un effort d’investissement de 10 milliards d’euros (en autorisations d’engagement) dans le prochain projet de loi de finances 2024, et 7 milliards d’euros en crédits de paiement. MaPrimRenov’, les transports et la biodiversité ont fait l’objet d’annonces particulières. Le secrétaire général à la planification écologique, Antoine Pellion, a détaillé les grandes lignes du plan. En parallèle, Bercy a dévoilé ses mesures dès le projet de loi de finances 2024 pour tenter de mobiliser l’épargne privée.

Éditions Pouvoirs, Environnement, Agro, Énergie, Transports
Florianne Finet, Pierre Angrand-Benabdallah, Marie Guitton, Virginie Riva, Victor Roux-Goeken, Nezim Tandjaoui
13 juillet 2023 à 7h00 · mis à jour le 14 juillet 2023 à 11h15

À lire également

La territorialisation de la planification écologique entre dans le dur
Dans le grand schéma lancé par le Secrétariat général à la planification écologique (SGPE), les entreprises doivent assumer la moitié de la baisse des émissions de gaz à effet de serre, collectivités locales et ménages se partageant l’autre moitié. Mais comment embarquer toutes les parties prenantes autour d’un projet partagé, avec un simple pouvoir d’incitation sur les montants à investir ? Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a été chargé de mobiliser les acteurs locaux. Fortement invitées à fournir un plan d’action cohérent, les Régions disposent de délais serrés et de marges de manœuvre limitées. Le rôle de l’État, chef d’orchestre de la démarche, ressemble à un numéro d’équilibriste.
Document - Programmation pluriannuelle de l’énergie : les enjeux et la méthode de révision du volet transports
Depuis septembre, l’administration et les acteurs planchent sur la nouvelle stratégie de développement de la mobilité propre (SDMP), qui sera intégrée à la troisième programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Depuis 2020, la donne énergétique a changé, la sobriété n’est « plus un gros mot », et le besoin d’adaptation au changement climatique ne peut plus être ignoré, selon la Direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités (DGITM).
[Info Contexte] Les points clés du futur « pacte pour le renouvellement des générations » du gouvernement
Un an après les annonces d’Emmanuel Macron sur la réforme agricole de son second quinquennat, ses contours se clarifient enfin, d’après les informations recueillies par Contexte. Avec un fil rouge, profiter de l’installation de nouveaux agriculteurs pour rendre les exploitations plus résilientes au changement climatique. Mais seule une partie des mesures de ce pacte sera traduite dans la loi attendue pour la fin de l’année.
Planification écologique : l’incertitude après un an de travail
Un peu plus d’un an après sa réélection, Emmanuel Macron devait donner corps, ce 5 juillet, à la « planification écologique » appelée de ses vœux dans l’entre-deux-tours de la présidentielle 2022. Du fait des émeutes urbaines, le format initialement prévu doit être considérablement revu à la baisse, même si quelques conseillers espèrent encore une communication à l’issue de la réunion. Financements, électricité, forêts, agriculture, climat… Contexte recense les sept points permettant d’évaluer la portée des (éventuelles) mesures.
La majorité cherche sa religion sur le financement de la transition écologique
Un an après l’installation du Secrétariat général à la planification écologique, Emmanuel Macron doit encore démontrer que son action en faveur du climat est concrète et réaliste. Autour de lui, certains le poussent à annoncer des mesures financières substantielles lors du conseil de planification écologique prévu le 5 juillet. L’occasion de répondre aux conclusions du rapport de Jean Pisani-Ferry et de Selma Mahfouz, publié en mai dernier.
Les itinéraires bis explorés par les lobbys des transports pour peser dans le débat énergie-climat
Le gouvernement doit présenter, début juillet, les grandes lignes de la nouvelle stratégie française énergie-climat. Parce qu’elle s’annonce très générale, la loi de programmation attendue à l’automne n’offrira pas de prise directe aux acteurs des transports. Aux côtés des énergéticiens, ils espèrent avoir leur mot à dire sur les textes réglementaires qui la déclineront par secteur. Et sur le budget.
Planification écologique : la méthode du ministère de l’Agriculture bien accueillie par les ONG
À l’issue de trois heures de discussion, les associations environnementales jugent globalement constructif ce nouveau type d’exercice mené le 9 juin avec les parties prenantes sur les moyens de réduire l’empreinte carbone de l’agriculture. Des regrets subsistent néanmoins sur le chiffrage des mesures et sur l’absence de réforme de la PAC.
Explorez notre carte de la planification écologique
Qui comprend en quoi consiste la planification écologique, ce concept endossé in extremis par Emmanuel Macron dans l’entre-deux tours de la présidentielle 2022 ? Pour mieux naviguer dans les méandres des organismes, textes et objectifs liés à cet ovni politique, Contexte a tenté de cartographier cette vaste terra incognita que sont les îles de la Planification.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire