Washington a commencé à obliger les compagnies aériennes à transmettre les données personnelles des voyageurs après les attaques terroristes du 11 septembre 2001. Les pirates de l’air responsables des attaques ayant utilisé les lignes commerciales et provoqué des effets aussi dévastateurs, le Congrès a rapidement donné son aval. Les compagnies aériennes s’y sont pliées avec réticence, car elles ont réalisé qu’elles devaient violer les règles relatives à la confidentialité des données. Soucieux d’éviter toute interruption des…